01 53 89 79 50
Logo
Le mariage de Saugera et Lavenugraphic
29/10/2018
« On ne fait pas les comptes. Chacun joue le jeu et chacun rend des services », déclare François Coudron. Le PDG de l’entreprise de découpe d'acier et de mécano-soudure Saugera, basée dans le parc d’activités du Gohélève en Noyal-Pontivy, à la sortie de Pontivy, dans le Morbihan, parle de sa relation avec Céline Dubois, graphiste et bientôt patronne d'une vraie société offrant des services de graphisme et de web design, à la rentrée de cette année. En auto-entreprise depuis 2011, « mon activité vivotait et je me sentais isolée dans une petite pépinière, à Josselin, une petite ville de Bretagne », déclare la jeune femme, qui cherchait du soutien pour développer son affaire, baptisée Lavenugraphic.
 
« J'avais entendu parler de l’initiative Welcome, lancée par le BreizhLab, et j'ai échangé là dessus avec l'un de mes clients, François Coudron », poursuit-elle. Le PDG l'engage effectivement à explorer cette piste, qui permet à de jeunes pousses de se faire héberger gratuitement par des sociétés plus matures, « ne serait-ce que pour l'inciter à venir à Pontivy ! », dit-il. Toutefois, dans un premier temps, s'il connaissait Marc Arles, le délégué général de l'association BreizhLab, et l'initiative morbihannaise, portée à l'origine par des dirigeants d'entreprises locaux, dont le principe, celui d'aider les jeunes pousses avec des locaux gratuits pour faciliter leur démarrage, est « simple et efficace », le patron breton ne pense pas immédiatement à lui offrir une petite place dans ses locaux, même s'il la connaissait bien, puisqu'elle avait déjà réalisé le site web de l'entreprise... « Et puis, quelque temps plus tard, nous échangions avec mon fils, David, qui va bientôt prendre la relève de l'entreprise familiale, et nous avons réalisé que nous avions un bureau vide. Nous avons alors proposé à Céline de nous rejoindre », enchaîne-t-il. Une proposition vite acceptée par la graphiste, qui souffrait également de la solitude de l'entrepreneur débutant.
 

Synergies
« Welcome, c'est une façon de travailler autrement. On ne peut pas travailler sans les autres ! Nos métiers n'ont rien à voir, mais les synergies sont ailleurs », enchaîne cette dernière. « Elle est très calée en Internet et dès que nous avons un problème, elle le résout », assure François Coudron. Surtout, « dès que j'ai un conseil à demander, sur la mise en place de la société, ou d'autres points administratifs, je fais appel aux équipes de Saugera, déclare Céline Dubois. C'est bien de pouvoir s'appuyer sur des gens qui ont déjà réussi. D'autant qu'il y a une dynamique incroyable dans les territoires tels que le Coeur de Bretagne ! »
 

Envie de se développer
Depuis décembre 2017 et son arrivée dans les locaux de Saugera - « on sait qu'elle arrive lorsqu'on entend un grand 'bonjour' ! », s'amuse François Coudron - Céline Dubois redouble d'énergie. « Aujourd'hui, j'ai besoin et j'ai envie de me développer », dit-elle. Elle espère, dans un avenir proche, non seulement créer sa société mais aussi avoir pignon sur rue, à Pontivy, pour accueillir des clients et les collaborateurs qu'elle compte embaucher une fois l'affaire bien lancée. Et si, ensuite, « la société pouvait devenir, dans un premier temps, l'une des références du secteur en Bretagne, ce serait super ! », dit-elle. Ensuite, cela pourrait être Paris, et puis, pourquoi pas, l'Europe, qu'elle considère comme « maîtrisable », à défaut d'envisager d'aller plus loin encore...
 

Echanges informels tous les matins
Son ambition, elle la tire des relations « très fluides, très intuitives », tissées avec la vingtaine de salariés de Saugera, qu'elle voit tous les matins lors du café rituel. « Nous avons des échanges très informels, elle nous parle de ses projets et de ses clients, tout en restant discrète, tandis que nous parlons de nos activités, de notre production, ou nous testons sur elle des outils de promotion, par exemple. C'est toujours intéressant d'avoir un regard extérieur et innovant, même si nous en sommes arrivés à la considérer comme un membre à part entière de notre équipe », déclare François Coudron.
Céline Dubois est donc bien intégrée, et pour l'heure, n'envisage pas de quitter Saugera. Son bail, gratuit, court sur trois ans. « Cela viendra un jour, comme pour un jeune qui quitte la maison familiale, mais nous aurons la satisfaction de voir que nous l'avons aidée à passer une étape dans sa vie professionnelle. Si nous avons pu lui mettre le pied à l'étrier en lui faisant économiser de l'argent pour des locaux, c'est tant mieux et elle fera bon usage de ces fonds », ajoute le PDG de Saugera avec une satisfaction certaine et même une pointe d'affection pour la jeune femme. Quant à Céline Dubois, elle est « super contente ». Mieux, elle conseille à toutes les jeunes pousses «
d'y aller les yeux fermés, ne serait-ce que pour profiter de l'esprit d'entreprise, de la solidarité de la grande famille des entrepreneurs ». Le dispositif Welcome, qui a affiché près de 50 start-up et 20 ETI candidates dès la première année, est tout simplement « indispensable, surtout lorsqu'on débute », déclare la bénéficiaire. « Cela fait apprendre tellement vite, cela fait gagner tellement de temps : j'ai profité non seulement de l'expérience de François Coudron mais aussi de son réseau, qui m'a permis de rencontrer des clients potentiels. Cela n'a pas de prix », s'exclame-t-elle, pour conclure : « Franchement, je ne comprends pas pourquoi Welcome n'est pas plus développé ! ».

Retrouvez Welcome sur bpifrance.fr